Depuis que WordPress existe, il faut avouer que notre vie de blogueurs a plus que largement était simplifiée. Enfin, pas de HTML, de PHP ou quoi que ce soit de similaire à utiliser. Avec WordPress, chacun et tout le monde peut créer son blog, y ajouter des plugin WordPress et le remplir de contenu de qualité.

Le problème avec WordPress c’est que, bien qu’il soit de plus en plus populaire, le système de gestion de contenu est aussi de plus en plus incertain. N’importe quel programmeur inexpérimenté, ou même de jeunes passionnés, peuvent créer des plugin et des thèmes WordPress.

Plugin WordPress -3 règles d’or pour les tester

Vérifiez la qualité des plugin WordPress

Bien que souvent les plugin en question remplissent leurs fonctions de base, il leur manque ce code propre et efficace qu’un programmeur, avec des années d’expérience, peut écrire en dormant (enfin presque!). Sans cette expérience les plugin manquent souvent de vision à moyen terme et deviennent rapidement des problèmes, parce qu’ils sont inefficaces ou dangereux, et dans le pire des cas, ils paralysent la totalité de votre blog.

Mais comment un débutant peut-il faire ses preuves, tiens cela ressemble à la vraie vie, si on ne lui donne pas une chose de prouver ce dont il est capable? Voici, pour vous aider à séparer le bon grain de l’ivraie, trois règles d’or qui vous aideront à filtrer les mauvais plugin, avant de les installer.

Tous les plugin n’ayant pas les qualités requises, il est important de filtrer et de choisir.

Si vous faites partie de ceux qui installent aveuglément des extensions en provenance du répertoires de plugin de WordPress.org, il faut vous attendre à être rapidement confronté à des problèmes en matière de sécurité, car certains plugin, mal codés, peuvent non seulement bloquer votre site, mais ils peuvent également détruire votre base de données. Tout cela m’est déjà arrivé, mais l’expérience m’a rendu plus prudent.

Chat échaudé craignant l’eau froide, je me suis fixé trois étapes pour éviter le pire, dès le départ. Si vous suivez ces trois points lorsque vous êtes à la recherche d’un nouveau plugin, vous filtrerez les problèmes avant de les créer.

1 – Les mises à jour

La plus importante indication de la qualité d’un plugin est toujours la date de la dernière mise à

mise à jour
jour. Les bonnes extensions sont optimisées en permanence, et elles sont régulièrement mises à jour, fournissant une nouvelle version toutes les quelques semaines.

Ces modifications sont listées dans le fichier « changelog.txt« . La lecture de ce fichier vous permet de constater à quel point le développeur est réellement conscient des problèmes et des bugs, et dans quel délais il les corrige.

Assurez-vous donc de vérifier la date de la dernière mise à jour et de lire le fichier « changelog.txt« . Dans certains plugin premium ce fichier est remplacé par le fichier « history.txt »

2 – Les avis des utilisateurs

Bien que les notes dans WordPress.org sont, comme les avis des consommateurs d’Amazon, à prendre avec retenue, elles

Avis utilisateurs
indiquent néanmoins la direction approximative. Les bons plugin ont habituellement de 4 à 5 étoiles, alors que généralement tout ce qui se situe en dessous est souvent de moins bonne qualité. Je ne sous-entends nullement qu’ils sont mauvais, simplement les avis des utilisateurs ne font pas ressortir leur qualité.

Lisez toutefois un ou deux commentaires négatifs afin de voir quels sont les points critiqués, et si il y a une part de vérité. Cela vous permettra de mieux cerné si l’examen du plugin pourrait être pertinent pour vous et votre installation WordPress.

3 – Le Support

support technique
Il faut le reconnaître, je ne m’attendais pas trop à un support de qualité avec les plugin WordPress gratuits.

Il m’a fallu constater que les développeurs engagés continuent de fournir une assistance, et même une bonne assistance, et qu’ils répondent patiemment à toutes les questions, même celles des débutants, et ce sans être arrogant.

C’est aussi un signe de qualité, lorsqu’un développeur se soucie des utilisateurs et fait des efforts de développement pour ajouter de nouvelles fonctions, afin de le maintenir à jour.

Conclusion

Les trois points ci-dessus sont faciles à suivre pour chaque utilisateur WordPress et je pense qu’ils sont également très importants. WordPress est, du fait du nombre croissant d’utilisateurs, le système de gestion de contenu le plus visé par les attaques malveillantes, et je ne pense pas que cela ira en s’améliorant à l’avenir.

Compte tenu que les plugin intègrent souvent des vulnérabilités dans les sites WordPress, ils sont toujours à prendre avec une certaine prudence et les extensions de moindre qualité ne doivent pas être installées.

Si vous suivez les trois règles d’or ci-dessus, vous ne supprimerez pas tous les risques liés aux plugin, mais au moins vous éviterez d’installer un grand nombre de plugin qui sont des facteurs de risques. Il a été récemment divulgué qu’environ 45 pour cent de tous les plugin WordPress de l’annuaire officiel ne sont pas à jour ou n’ont reçu aucune mise à jour en deux ans.

C’est pourquoi: Soyez prudent lorsque vous installez un nouveau plugin!

Comment faites vous pour sélectionner le bon plugin? Vous basez vous sur sa réputation, les avis des utilisateurs, ou laissez vous la chance intervenir? N’hésitez pas à laissez votre avis dans les commentaires.

séparateur de texte

Si cet article vous a été utile, Partagez le, il sera probablement utile à d’autres personnes. Merci!

BRANDT Valentin

J'ai travaillé dans l'informatique pendant près de 30 ans. De la formation, la maintenance, le développement, et le management, j'ai touché à presque tous les domaines. Maintenant que je ne travaille plus, je m'intéresse avant tout à Wordpress et Android.

Ne manquez pas nos autres contenus :